La Playlist 2021 by Flo

Comme il est de coutume à la veille de la nouvelle année, les Lads effectuent une rétrospective des sorties marquantes de l’année écoulée. Cette année, Flo se charge d’inaugurer la série des playlists annuelles des Lads.

L’année 2021 touche à sa fin et l’heure est désormais au bilan, en se remémorant chaque instant. Alors, quels sont les morceaux écoutés ces 12 derniers mois ayant retenu mon attention ?

Les napolitains Nu Guinea devenus Nu genea ont éclairé l’été avec le solaire Marechià, chanté en français et italien par l’artiste jazz Célia Kameni. Un titre disco funk parfait pour siroter un petit cocktail au bord de l’eau. Ensuite, changement de cap et de température avec Nigel Hitter des anglais de Shame, déjà cité dans les nouveautés de l’année 2021. Ce titre a conservé sa place dans mon top des sorties de l’année car c’est un condensé de ce que j’apprécie dans ce groupe : un rock efficace et une nonchalance très british qui saura toujours me séduire !

Puis, place à la claque sonore de l’année reçue aux dernières transmusicales. Les rennais de Guadal Tejaz ont fait l’unanimité parmi les Lads présents avec un live maîtrisé, une présence scénique de malade et une suite de tubes. Autant dire que le titre Krautoxic mérite amplement sa place dans ce top et qu’il se pourrait bien qu’ils soient invités à se produire du coté de Saint-malo cet été. Leur succède ensuite une découverte dont seul le festival breton a le secret, Ikoqwe et leur titre nommé Pele. Mélange de sonorités traditionnelles angolaises et de rap/électro, le projet ne ressemble à aucun autre. Une proposition inédite et intrigante plus que bienvenue.

2021 a aussi été synonyme de ponçage de drill en bonne et due forme. Il en ressort que la scène drill anglaise n’est pas en reste avec notamment l’excellent Richard Hammond du britannique Dimzy. Toutefois, qui dit rap game, dit trap game. A cet égard, le titre Wokstar de Strick & Skepta prenant la suite de notre cher anglais rappelle à ceux qui l’auraient oublié qu’Atlanta reste la référence en matière de trap.

Notre rétrospective annuelle se poursuit avec l’un des producteurs les plus énigmatique et prolifique de ces dernières années. Avec le titre Yes.DJ, Simo Cell se permet un retour aux sources soigné après un album expérimental en collaboration avec l’artiste Egyptien Abdullah Miniawy. On enchaine avec Quidam de Mercredi records et la sortie de son premier album cette année (Mimèsis). Se restreindre à ne choisir qu’un seul morceau ne fut pas chose aisée tant ce premier album est réussi. Le titre Dune du bégodéjà plébiscité par les Lads– a fini par l’emporter, non sans mal.  

Enfin, nous retournons au UK pour conclure cette sélection avec les titres BMW Track d’Overmono et Rainfall du trio techno Liquid son. Alors que le premier est un ode lancinante au breakbeat de 7’23 des deux frérots basés à Londres, le second constitue une petite entorse à la règle des tops. Shame on me, mais je ne pouvais écarter de ma sélection 2021 ce track fabuleux issu de l’album Garden of Eden sorti initialement en 1992 et réédité cette année par le très bon label Musique pour la Danse. 

Bonne écoute & stay tuned car on aura plein de nouveautés pour vous cette année.

ou sélectionnez votre plateforme de streaming :


Tracklist
:
Nu genea & Célia Kameni – Marechià
Shame – Nigel Hitter
Guadal Tejaz – Krautoxic
IKOQWE – Pele
Dimzy – Richard Hammond
Strick (feat Skepta) – Wokstar
Simo Cell – Yes.DJ 
Quidam – Dune du bégo 
Overmono  – BMW Track
Liquid Son – Rainfall (Garden of Eden Part 1)

Flo