Les 3 Eléphants Festival Laval @ Alternative Lads
News

Les 3 élephants – 5 groupes à ne pas louper (Laval, 25 au 27 mai 2018)

Cette année, on s’intéresse à un festival qui a lieu depuis 20 ans chez nos voisins mayennais, Les 3 éléphants.

Malgré la proximité géographique de Laval (à 30 minutes de Rennes et à moins de 2h de Paris en train) et une programmation toujours plus attrayante, nous n’avions jamais eu l’occasion d’y faire un tour. Ce sera chose faite cette année.

Pluridisciplinaire, le festival mélange concerts, arts de rue, spectacles jeune public et scénographie. Pendant trois jours et trois nuits, on retrouvera dans le centre-ville de Laval et au détour de l’Arène, du Patio et du Club Grand Géant une programmation exigeante et singulière, résolument tournée vers la découverte de groupes émergents.

Alors pour préparer ce week-end de festivité, on vous a mâché le travail avec un focus sur cinq groupes de la programmation dont les performances s’annoncent déjà comme les moments forts de cette édition.

MAESTRO

(Post wave – Ecosse/France)

Ce nom vous est inconnu ? Il était donc temps d’en remettre une couche ! On vous en avait déjà parlé en décembre dernier après leur concert à Bars en Trans. Un show percutant et jouissif qu’on a hâte de retrouver cette année sur la scène du Patio.

Trio franco-écossais aux sonorités électro, afro et krautrock, Maestro est mené par l’emblématique Mark Kerr , batteur clé de la scène électro parisienne (Joakim), et Frédéric Soulard (Poni Hoax). Après avoir écumé les salles de concert l’an passé, leur réputation live n’est plus à faire : la liberté et l’improvisation, la violence et la maîtrise. Un show à ne louper sous aucun prétexte.


ROMEO ELVIS

(Rap – Belgique)

Il n’y a pas à dire, le rap belge est au sommet depuis quelques années : entre Damso, Hamza, Cabellero & JeanJass, ou l’Or du commun, nos voisins wallons se sont littéralement emparés de la scène rap francophone.

Le bruxellois Roméo Elvis, de son vrai nom « Roméo Johnny Elvis Kiki Van Laeken », est issu d’une grande famille d’artiste. En effet, son père est chanteur, sa mère comédienne et sa sœur n’est autre que la chanteuse pop Angèle.

Pour notre part, on aime beaucoup sa façon très posée de raper sur les instrus électroniques et aériennes du producteur hip-hop Le Motel. On a d’ailleurs saigné leur album « Morale 2 » sur lequel on retrouve les excellents morceaux Drôle de question et Les hommes ne pleurent pas. Il s’est également fait remarqué pour ses collaborations avec les rappeurs Caballero & JeanJass et Lomepal mais aussi avec le groupe de pop française Therapie Taxi ou encore avec nos rennais de Her sur le titre On and On.

Et pour vous présenter l’ampleur du show qui nous attend et la folie de l’artiste sur scène, on ne pouvait pas vous laisser sans vous partager son dernier clip L’amour avec des crocos, où l’on retrouve notamment le grand William Lebghil et l’incontournable Philippe Katerine.


TSHEGUE

(Afropunk – France)

Une fois n’est pas coutume, les Transmusicales nous ont encore décrochés une pépite ! Après leur passage épique sur la scène du festival rennais (voir notre report de la soirée), Tshegue confirme bel et bien qu’il est la révélation afropunk de l’année 2018.

La chanteuse Faty Sy Savanet et le percussionniste Dakou écumeront ainsi les festivals français et européens de l’été (Art Rock, Solidays, Dour et donc Les 3 Éléphants) afin de présenter leur musique d’un genre unique entre rythmes africains et boucles électro, chant tribal et guitares sauvages.

L’occasion de mesurer leur progression sur une performance que nous jugions déjà très bonne la première fois.


CABARET CONTEMPORAIN

(Techno acoustique – France)

Encore un groupe que nous avons hâte de découvrir en live tant le projet de ce sextet parisien est ambitieux : recréer sans l’assistance des machines, des sensations et sonorités électroniques.

Avec une guitare, une batterie, un piano et deux contrebasses, Cabaret Contemporain tente de restituer l’énergie de la dance-music. Ils ont ainsi collaboré avec des artistes de musiques électroniques à l’image d’Etienne Jaumet que nous avions interviewé lors de sa venue à Rennes avec Zombie Zombie. On les retrouve maintenant sur leurs propres compositions, s’inspirant de grands noms tels que Kraftwerk, Jeff Mills ou encore Four Tet.


10LEC6

(Afropunk – France)

Mené par le street-artiste Simon et le producteur DJ Jess, 10LEC6 évolue depuis maintenant dix ans dans les circuits alternatifs avec son punk expérimental et tribal. Difficile de leur coller une étiquette donc.

Leur noyau basse-batterie-percussions-voix n’est en effet pas commun par rapport à l’omniprésence du combo guitare-synthé dans la plupart des formations actuelles. Mais c’est bien cela qui fait la force du groupe, déployant ainsi toute sa puissance percussive.

Pour leur dernier album « Bone Bame » sorti sur le prestigieux label Ed Banger, 10LEC6 s’entoure de la camerounaise Nicole qui chante dans sa langue natale, le Bulu. Avec elle, le groupe dégage une énergie nouvelle : un son électronique et toujours plus dansant.


Autant de groupes prometteurs à (re)découvrir à Laval du 25 au 27 mai 2018 ! Et si vous hésitez encore à venir en Mayenne, un petit coup d’œil à l’aftermovie de l’an dernier devrait finir par vous convaincre.

La Gumz